En réponse à la colère de Madame Cindy ROCHA-SERRALHEIRO, affichée sur « Facebook » et suivie de commentaires divers, je me dois d’apporter un éclairage sur les raisons des difficultés que rencontrent les habitants du lotissement « Le Cottage », ainsi que des mesures apaisantes !

    • La SARL Euro Construction Tradition LA FILATURE a obtenu l’autorisation de lotir le 14-02-2005. Le gérant, M. Léopold GIRARDOT, propose alors la vente de parcelles avec maisons à ossature bois. Très vite le projet dégénère et les parcelles sont alors proposées en constructions libres aux acheteurs.
  • Le 10-02-2009, l’architecte M. Julien KING GEORGES, en compagnie de M. Francis COLLEY, « responsable des travaux de viabilité », effectuent une visite de chantier concernant les réseaux. « La voie d’accès est carrossable, avec une couche de roulement provisoire en tout venant compacté ».
  • Dans le même temps, la Sarl ECT nous communique un devis pour la voirie, d’un montant de 23 164,07 € TTC, avec attestation du Crédit Mutuel de Rougemont d’un provisionnement de la SARL ECT LA FILATURE de 23 000 € : L’entreprise qui a fourni le devis n’existe plus, et le courrier du Crédit Mutuel est un « faux ».
  • Par jugement en date du 11 mars 2014, le Tribunal de Commerce de Vesoul prononce la liquidation judiciaire de la SARL ECT LA FILATURE, et un mandataire judiciaire est désigné.
  • A ce stade, le maire de Fontaine-les-Luxeuil tente de faire valoir une « organisation d’insolvabilité en escroquant les habitants du lotissement »…ainsi que de toute la population de Fontaine ! Deux terrains restent à vendre et la municipalité en revendique le don, en dédommagement partiel du coût des travaux de voirie à réaliser.
  • Or ces parcelles ont été transférées à M. GIRARDOT fils….Poursuite de l’escroquerie !
  • La commune n’a pas, à ce jour, la responsabilité des terrains relatifs à la voirie! Les services techniques communaux tentent de pallier ces carences, en rebouchant régulièrement les trous qui se sont très vite formés sur la voirie provisoire.
  • A titre d’information, je précise que la commune de Fontaine est propriétaire des 8 lampadaires de rue, depuis leur mise en service et qu’à ce titre, 4 d’entre eux ont déjà été remplacés. La commune assume par conséquent les responsabilités qui l’engagent !

 

Face à ce dilemme, avec l’accord du conseil municipal, nous allons étudier les solutions possibles tout prochainement. Auparavant, il y a lieu de solliciter le liquidateur afin de sortir les parcelles dédiées à la voirie, du patrimoine de la SARL ECT 70. Les dépenses seront bien plus importantes que celles prévues par le lotisseur privé, soit plus de 50 000 €. Ce sera au détriment de projets importants, tels la réfection des réseaux d’assainissement, et de trottoirs, qui concerne l’ensemble de la commune !

Mais les élus comprennent solidairement la détresse des habitants de ce lotissement, en espérant en retour des commentaires moins belliqueux et pour le moins « polis ».